Deuxième semaine, soit 6e jour pour cette réalisation.

1 - la rosace

Fin de la rosace entamée vendredi dernier. Un contrôle rapide de la largeur, avant pose des derniers filets, permet de constater que la gorge ne sera pas assez large. Un coup supplémentaire de défonceuse, censé permettre de rectifier tout ça, est un peu limite : le dernier filet d'ébène rentre un peu trop à force et se positionne l'extrémité de travers. Pas joli-joli mais on tentera de rectifier ça tout à l'heure.

La rosace finie et sèche est arasée au racloir. Achtung ! Pas de papier de verre sur la rosace, l'ébène tacherait sérieusement l'épicéa. Ouille les pouces, tout de même.

Bon, c'est arasé, on découpe, en 2 passes de défonceuse.

Le bout de filet de travers est éliminé au scalpel et bouché à la pâte à bois (mmh.) Libéron, moitié blanc, moitié naturel, ça passe plutôt bien. Ouf !


2 - le fond

On coupe + 1 cm (à l'aide du gabarit), on amène le tout à 2 gros mm à la ponceuse orbitale (c'est ça ou 3 jours à la main ; c'est dur, l'érable).

3 - barrage de table

Les barres sont sciées aux bonnes sections et poncées.

Un placage de renfort en pin est découpé au cutter et pré-encollé.

Les barres seront encastrées dans les contre-éclisses et affleureront les éclisses. Il faut donc les découper à 2 mm du bord de table. Montage à blanc (à l'aide du gabarit), pré-encollage à la colle vinylique, collage, c'est parti pour la nuit !

Ça n'en a pas l'air mais ça a bien avancé. Il faut dire que ça a démangé tout le week-end !

A demain !