12e jour sur 15.

1 - finition du talon

Finition du talon collé la veille, gouge, rifloir et abrasif :

2 - arasage des filets

On finit d'araser les filets, sur la touche et le côté. Ceux d'onglet, sur la touche, sont un peu délicats.

3 - coupe et pose du filet du tasseau

Pas vraiment un filet mais une petite pièce en ébène pour faire joli, identique à l'originale de Grobert.

La forme est tout d'abord tracée sur papier, collée sur un épais placage :

Puis tracée sur le tasseau et creusée...

Puis collée...

Puis formée à la râpe fine et au racloir :

4 - collage de la touche

La touche, en ébène de 25/10e, est poncée puis coupée à la bonne taille :

Les frettes sont marquées au cutter, les bords de la touche sont tracés, coupés et la touche montée à blanc.

Comme pour le chevalet, des pions de positionnement sont prévus pour éviter le glissement de la touche au séchage.

Deux trous de 1 mm de diamètre sont percés à l'emplacement des frettes 1 et 8, puis des petits clous de diamètre adéquat introduits. Notre touche ne bougera plus, elle peut être collée à la colle forte Tite-Bond.
Oh ! Et à ce stade, on peut, enfin, couper les ailes du manche à la scie à ruban.

Voilà, on colle, sous presse jusqu'à demain !

Et aussi, j'ai croisé un plaqueminier (arbre à kakis) ce main, rare sous ce climat. Et j'ai enfin changé ma dynamo (denrée rare à Saumur), morte grippée ce samedi à Nantes.