trip-6.jpgAujourd'hui, petit break avec un bon trajet en bus et une excursion au Purgatoire Saint Patrick sur le Lough Derg, sur les conseils de Ramon de Périllos, soit 91 km très agréables sur les hauteurs de Donegal.

Galway - Donegal

Comme j'ai un peu traîné autour de la baie de Galway, je décide de m'offrir un gros raccourci par le premier bus du matin pour Donegal, soit 250 km. Comme d'habitude, pas de soucis avec Eireann Bus pour charger le vélo dans la soute de droite, juste un gros supplément de 10 euros. Ouille !

IMGP0619.JPGArrivée à 10 heures, le tour de la ville se fait rapidement, même à pied. Il n'y a pas d'attraction majeure mais le château vaut le coup d’œil ainsi que l'église catholique Saint Patrick, datant de 1935 et qui présente une sorte d'architecture Arts and Crafts celtique assez réussie.

IMGP0669.JPGIMGP0658.JPG

IMGP0659.JPG

Mais deux choses m'amènent à Donegal : le tweed de chez Maggee et le purgatoire Saint Patrick, situé sur le lac Lough Derg et auquel fait référence, à Périllos, une plaque en souvenir du pèlerinage d'un seigneur local.

Pettigoe, Purgatoire Saint Patrick

IMGP0624.JPGLa route de Pettigoe se trouve rapidement après avoir emprunté un petit bout de nationale 15.

Les 30 km de la petite route 232 sont un véritable ravissement : pas de voitures, ça ne grimpe pas trop et de part et d'autre du chemin, de jolis paysages, moutons, plaines et forêts

IMGP0622.JPGIMGP0626.JPG

IMGP0631.JPGIMGP0630.JPG

Aussi, quelques exploitations familiales de tourbe. Rien à voir avec l'extraction extensive traversée à l'ouest de Kilkenny. Ici, le front de tourbe est coupé en briquettes à la bêche puis mis à sécher en dômes aux faux airs de ruches.

IMGP0632.JPGIMGP0634.JPG

IMGP0637.JPGVient ensuite Pettigoe, seul et dernier village avant le Lough Derg. Petite curiosité, une plaque signale la maison natale de Moya Doherty, dont la troupe Riverdance a, depuis sa prestation à l'Eurovision 1994, essaimé avec le succès que l'on sait puisque Moya est désormais l'une des premières fortunes d'Irlande.

Quelques kilomètres de route forestière permettent d'accéder aux rives du Lough Derg. Contrairement à ce à quoi je m'attendais, non seulement le purgatoire est toujours debout mais il semble toujours un lieu important de pèlerinage et de retraite, comme en témoignent le parking rempli et le petit embarcadère permettant d'accéder à l’île.

IMGP0646.JPGIMGP0642.JPG

IMGP0648.JPG

Malheureusement, le sanctuaire ne se visite pas. Peu propice à la méditation, j'imagine.

Je redescends donc jusqu'à Donegal par le même chemin.

Donegal

18 heures, zut, Magee est fermé. Tant pis pour le tweed. Déception.

IMGP0677.JPGPour la nuit, je pose la tente dans un formidable hostel situé à la sortie de Donegal sur la Killybegs Road. Pour 8 petits euros, je peux m'installer sur un coin de pelouse où je retrouve deux cyclotouristes français de Montpellier. Eux ont pris 4 semaines, ce qui me semble plus raisonnable pour un tour d'Irlande que mes 12 jours ! Ils sont passés par le Connemara (qui ne grimpe en fait pas tant que ça) et un super hostel chauffé à la tourbe à Leenaun.

A retenir... pour une prochaine fois !

IMGP0672.JPGEn soirée, nous nous retrouvons au Reel Inn. Pas vraiment un hasard puisque cela semble être être le seul pub un peu de Donegal. D'ailleurs, ce soir, c'est musique et danse irlandaise !

Et bière, évidemment.