Janvier 2011, je fais de la place : la TSA est à vendre, 750 euros !



Ma TSA date de 1977, et n'a subi qu'un redressage de fourche (elle a du méchamment taper de l'avant - pas étonnant vus les freins poussifs) et une greffe de bracelets. C'est une bécane passe-partout, un régal en ville, qui ne passe pas inaperçue et monte facilement à 60 km/h.
Un pur produit des seventies, bonne humeur assurée !

L'historique du modèle, selon la RMT N°28

" La  50 TSA est le modèle sportif de la gamme Peugeot de la fin des années 70, et partage comme ses cousines 104, GT et GL10, le moteur de la 103.
Apparue en 1976 [ ndr :  plutôt 1974 ], la TSA est dotée d'équipements très "moto" : pneus de 17", fourche avant de type Ceriani, réservoir de grande capacité disposé en selle, selle biposition, échappement relevé Lafranconi, suspension arrière, clignotants et feu arrière alimentés par batterie. Sa couleur est "orange capucine".
Le moteur est à variateur mais la culasse est particulière avec son ailetage convergent vers la bougie, qui est elle inclinée vers l'arrière.
Courant 1977, la TSA reçoit un alternateur plus puissant (10W au lieu de 8W) et le carter de courroie en ABS est remplacé par une pièce en alu.
Dans la gamme 1978, le modèle est baptisé TSA L, et dispose d'un moteur à couple amélioré. "

Le certificat d'homologation de la TSA

Au 31 décembre 2010, les cyclos, même anciens, sont soumis à immatriculation, démarche qui nécessite notamment la présentation en préfecture d'un certificat d'homologation (ou "feuille des Mines", ou "certificat de réception").
Le site Les mordus du Galet proposent en accès libre le certificat de la TSA et d'autres cyclos. Merci à eux !

La TSA à l'atelier

Données mises à jour selon RMT et autres manuels à ma disposition :

Moteur

Architecture moteur : 2 temps - Mono incliné à 30°, admission directe dans le carter-pompe par clapets. Bougie inclinée vers l'arrière. Piston à 2 segments ergotés et axe sans déport, cylindre en alliage léger, chemisage chromé dur.
Alésage x course : 40x39 mm
Cylindrée : 49cc
Taux de compression : 8,4 (1976-77) 7,4 (modèle TSA L de 1978 à couple amélioré)
Refroidissement :  par air (ailetage de la culasse convergent vers la bougie, caractéristique qui la distingue des culasses 103)
Alimentation : un carburateur Gürtner 12mm E12G/738

N° de réglage 738a A738 B738
Chambre (corps) 7670 7726 7765
Gicleur principal 9831/255 9831 N 220 9846/5
Plaque de réglage de ralenti 9846/1 9846/3 9846/6
Pulvériseur non démontable 12509 13167
Boisseau 9820
Flotteur 4901

Puissance : 1,9 ch à 5500 tours (1976-77) 2 ch à 5000 tours (1978)
Couple : 0,30 m.kg à 3500 tours (1976-77) 0,33 ch à 3500 tours (1978)
Vilebrequin : en acier assemblé en trois parties tournant sur deux roulements à billes SKF 6204 (20x47x14 mm) à gauche et SKF 6203 (17x40x12 mm) à droite. Etanchéité du carter-pompe assurée par deux joints à lèvre 20x30x4,5 mm (gauche) et 16x30x4,5 mm (à droite)
Boîte de vitesse : transmission automatique (embrayage centrifuge et variateur, courroie trapézoïdale Ventiflex A48-405, rapport 18,5-11,7 à 1)

Chassis - Train roulant

Pneus : 2 1/4 x 17"
Pression de gonflage : 1,9 bar (avant) et 2,2 bars (arrière)
Suspension AV : télescopique
Suspension AR : par bras oscillant et amortisseurs télescopiques
Freins : tambours simple came à câble, 80mm.

Equipement Electrique

Volant magnétique : 6V 8W, puis 10W depuis 1977, Stator à deux bobines, une pour l'éclairage, l'autre avec enroulement HT incorporé pour l'allumage.
Condensateur : 0,25 microF
Ecartement des contacts du rupteur : 0,3 à 0,5 mm
Avance à l'allumage : 22° ou 2 mm avant PMH
Bougie : culot court, écartement 0,4 mm, Marchal 34 à 36
Ampoule de phare : 6V 6W
Ampoule de feu arrière : 6V 2W puis 4W (avec volant magnétique 10 W depuis 77)
Ampoule de stop : 6V 6W
Circuit de charge de la batterie avec redresseur régulateur électronique
Batterie : sèche Saft ou Varta au Cd-Ni 6V
Fusible : 10 A

Performances

Poids à vide : 49,5 à 54 kg
Vitesse maximale : 65 km/h compteur

Divers

Code couleur : orange Capucine. (mais semble avoir également existé en bleu et jaune - yeah !)
Essence : 7,5 litres, robinet à 3 position, 10 km de réserve environ

Données mécaniques

Jeu à la bougie : 0,4 mm
Graissage (données d'époque à revoir à la baisse avec les huiles modernes de synthèse) : 6% (3000 km de rodage) puis 5 % (données RMT). 4% d'huile Esso 2T Motor Oil (préconisations Peugeot)
Huile de fourche : uniquement destinée au graissage, pas d'amortissement hydraulique.
Couple de serrage des écrous de culasse : 1,1 kg.m
Couple de serrage du carter : 1,2 m.kg (boulon avant supérieur), 0,9 m.kg (autres)